Publications

Chronique d’une funambuleInspirée

Notre nouvelle collaboratrice Gaëlle Noémie Jan explore magnifiquement les chemins
sinueux de la résilience : 

« Et puis, sur cette route, de chaque côté, il y a des présences qui accompagnent. On les traîne, on s’entraîne, on les porte, on se supporte. On les bouscule, elles nous poussent, on se rapproche, on se soutient. Un geste, une parole. Ça fait son chemin. Il y a les lectures, aussi. Beaucoup. Des présences, toujours. Un refuge, un besoin. »

13 août 2016.

Site

 

 

‘Un Baiser du California Zephyr’, de San Francisco à Chicago, USA

Un train. Une carrosserie étincelante. Des voitures qui se déploient à l’infini. Le sifflement retentit d’un son perçant et marque le départ. Une cinquantaine d’heures de voyage se profilent. San Francisco et la gare Amtrak d’Emeryville, Californie, s’éloignent, les grands espaces et les kilomètres, eux, se dessinent dans l’avenir.

27 juillet 2016.

Site

 

 

  • Revue Bouts du Monde n°27

    m_couverture-bouts-du-monde-n27

‘L’Amérique des gares routières’

A travers les vitres des Greyhound, Gaëlle Noémie Jan a cru percevoir la noirceur de l’Amérique, celle qui se terre dans les gares routières, l’Amérique fatiguée qui ne prend pas l’avion, celle qui sent la friture et sacrifie quelques bucks pour un café imbuvable, celle qui prend froid dans un hall surclimatisé.

Été 2016, disponible en librairies.

SiteSommaire

 

 

  • ‘Le Tour du Monde en 80 jours sans un Centime’, éditions Michel Lafon

    Le_tour_du_monde_en_80_jours_sans_un_centime_poster

Collaboratrice littéraire

 » Jour 1 – mardi 9 septembre 2014, Paris-Strasbourg, France

9 h 09

L’heure a sonné. Nous voici à Paris, au pied de la tour Eiffel. Une entrée en matière symbolique pour entamer un défi de taille. Notre challenge. Celui de faire le tour du monde en quatre-vingts jours, sans argent afin d’échanger, d’aider, de voyager autrement. »

Milan et Muammer sont deux esprits libres avec un rêve en commun : construire ensemble une grande aventure humaine. Inspirés par un autre rêveur, Jules Verne, ils prennent le pari d’un tour du monde en 80 jours grâce à l’aide des personnes qu’ils rencontreront et prouver ainsi que la générosité est une des qualités principales de l’être humain.

Paru le 28 mai 2015.

Site